• 26/07/2012 18:03 Billet Experts

    OM: Obligation de vendre !

    par
    PUB

    En manque de liquidité, le club phocéen n’a plus le choix : s’il veut recruter un ou plusieurs joueurs et lancer une nouvelle dynamique, il faudra vendre…

    Aujourd’hui en proie à de grandes difficultés financières du fait de nombreuses erreurs de gestion commises dans le passé, notamment sur le recrutement, l’OM se doit pourtant de recruter un voir plusieurs joueurs pour espérer faire bonne figure l’année prochaine et viser le top 5 en Ligue 1.

    Engagé en tour préliminaire d’Europa League, le nouveau club d’Elie Baup devra sauf catastrophe, disputer 4 compétitions la saison prochaine. Si le championnat fait figure d’objectif primordial pour assainir les comptes et ainsi faire rentrer de l’argent frais, il n’en faudra pas moins un effectif plus riche aussi bien quantitativement que qualitativement pour ne pas reproduire les erreurs de la saison passée où pendant près de trois mois, la formation olympienne a été à l’agonie, du fait d’un manque flagrant de fraîcheur. Mais à  moins de deux semaines de la reprise, très peu ou même aucun poste n’est doublé ce qui tente à prouver que le club a urgemment besoin de renforts !

    Mais dans ce contexte économique difficile pour beaucoup de clubs et à un moment où le mercato est assez calme, difficile pour l’OM de trouver la(es) perle(s) rare(s) sans se délaisser de quelques éléments ce qui est une obligation. « Vendre avant d’acheter », tel est donc le créneau adopté par les dirigeants olympiens. Reste à trouver qui va pouvoir « sauver » le club en quittant le navire. Les plus fortes valeurs marchandes de l’effectif sont donc concernées pour renflouer les caisses du club.

    Un temps courtisé notamment par Tottenham, Loïc Rémy, blessé, devrait rester une saison de plus sur la Canebière. Il devrait être de même pour les deux internationaux Steve Mandanda et Alou Diarra qui ne croulent pas sous les offres.

    Ainsi parmi les joueurs pouvant rapporter à l’OM un joli chèque figurent en tête de liste Cézar Azpilicueta, Stéphane Mbia et André Ayew.

    L’espagnol est pour l’heure le plus courtisé. L’ancien joueur d’Osasuna suscite entre autre l’intérêt de Chelsea qui cherche un arrière droit depuis les départs de Paulo Ferreira et de Bosingwa. Mais les dirigeants marseillais demandent 15M€ pour lâcher leur joueur actuellement aux JO avec l’Espagne quand les représentants londoniens ne veulent pas mettre plus de 9M€ sur la table. Mbia aimerait lui rester à l’OM où il perçoit un salaire plus que confortable mais ses dirigeants souhaitent le pousser doucement vers la sortie. Il se dit que des clubs allemands et anglais sont intéressés mais rien de concret pour le moment. Quant au Ghanéen, il souhaite quitter le club qui ne jouera pas la Ligue des Champions la saison prochaine. Mais encore une fois le prix fixé par ses dirigeants (16-18M€) rebute le peu de clubs intéressés par ses services.

    Le problème auquel est confronté l’Olympique de Marseille est que tous ces joueurs là (M’Bia notamment), ont perdu leur valeur après une saison délicate. Le club risque donc de perdre de l’argent avec eux.

    Ainsi, plusieurs clubs profitent de cette faiblesse financière de l’OM et du fait que le club phocéen a urgemment besoin d’argent frais pour sous-évaluer les joueurs. C’est le cas de Chelsea qui propose seulement 9M€ pour Azpilicueta alors que Marseille l’avait acheté pour 7M€ déjà à Osasuna alors qu’il était encore très jeune et n’avait encore rien prouvé. Le prix d’Azpilicueta aurait-il gonflé d’à peine 2M€ après son aventure marseillaise ? Assurément non.

    Mais ces problèmes ne seraient pas arrivés si l’OM avait su vendre ses joueurs quand ils étaient courtisés et avaient alors une réelle valeur marchande pouvant ainsi permettre à  l’OM de réaliser des plus-values intéressantes. Au lieu de cela les dirigeants marseillais ont préféré gardé des joueurs qui au fil des saisons ont perdu petit à petit de leur valeur et qu’aujourd’hui l’OM n’arrive plus à vendre (M’Bia, A.Ayew, Valbuena, …).

    Vendre à perte ou patienter jusqu’au prochain mercato, tel est le dilemme des dirigeants olympiens. Mais attendre la saison prochaine pour vendre ces joueurs à un meilleur prix en espérant qu’ils réalisent une grande saison pourrait être un risque.

    D’une part car ces joueurs peuvent se blesser et/ou être en méforme ce qui au lieu de gonfler, pourrait réduire leur prix. Et d’autre part car ne pas les vendre et ainsi garder l’effectif tel quel signifierait ne pas recruter et conserver le même groupe que la saison passée qui a été usé physiquement et surtout moralement… Pas forcément une bonne chose.

    D’autant plus que l’entraîneur a changé. Après trois ans de Didier Deschamps, l’OM s’apprête à rentrer dans une nouvelle ère avec Elie Baup. Et dans cette nouvelle ère, fini jouer le titre ou même les trois premières places. L’heure est à la reconstruction et à l’économie dans tous les sens du terme. Moins d’ambition et plus de restrictions voilà les grandes lignes du nouveau OM. Et qui dit nouveau dit changement. Cette transition douloureuse entre un Olympique de Marseille fort et dominateur et un Olympique de Marseille plus dans le rang ne peut pas avoir comme seul changement l’entraîneur. Il faut donc apporter du sang neuf dans le vestiaire pour enclencher une nouvelle dynamique qui ne sera que bénéfique à tous les niveaux pour ramener l’OM au sommet du football français.

    Pour recruter un arrière gauche et un offensif de qualité, les priorités de la cellule de recrutement phocéenne, l’Olympique de Marseille n’a donc que de choix que de vendre quelques-uns de ses joueurs à forte valeur marchande. Ce qui permettrait de recruter de nouveaux joueurs et de lancer ainsi une nouvelle dynamique au sein du club.

    Avec l’ambition de reconquérir l’amour des supporters…

    Pour être informé 24h/24 de l'actu, téléchargez nos applications iPhone/Android

Commenter sur

  • FLASHFOOT (1)
  • FACEBOOK

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


  • Paulo Ferreira est toujours à Chelsea.